Marie–Leïla Sekri, comédienne, née en 1981

Je débarque au Pudding fin 2007 sur le créa de D.O.Q,

j’y rencontre l’homme de ma vie, le père de mes enfants.

 

 

 

Lilia Abaoub, comédienne, née en 1977.
2008. Je commence Pudding pour remplacer une comédienne enceinte sur la création de D.O.Q.

J’ai les chocottes mais suis ravie…

Mais ce n’est qu’en 2019 en plein séminaire Pudding que je goûte enfin le tartare d’oursins !

 

 

Isabelle Guyot, comédienne, née en 1968.
Je suis une amie de cœur depuis le commencement. C’est en 2006, que je suis entrée par la porte des artistes pour remplacer une comédienne enceinte dans le spectacle Mémoires de Chambres Froides.

Je me souviendrai toujours de ma première date à Mauléon aux Pays Basques. Il pleuvait tellement que nous avons joué le spectacle dans un immense gymnase. Ma 1ère date de théâtre de rue… en salle ! Ça a été éprouvant. Le sol glissait tellement qu’on ne tenait pas debout, les artifices faisaient tellement de fumée que par moment on ne se voyait plus, la
résonance du lieu était insupportable… Bref un baptême un peu particulier mais constructif. 

Aujourd’hui le Pudding est devenu ma famille artistique et je m’épanouis dans le jeu, l’administration et la gestion des projets de territoire.

 

 

 

Charlotte Dumez, comédienne, née en 1990.
2016 – Je suis comédienne, Je joue plutôt en salle, mais la rue quand même … !
J’ai rencontré Christophe au lycée à Salins les Bains en 2007, où il monte avec nous « Mystero Buffo ».
J’ai déjà fait deux Cabaret des Locales avec le Pudding, et j’me dis « si un jour je fais une création avec eux, j’aurais vraiment réaliser un truc de ouf !»
Août 2016, Bim ! Tof m’appelle chez ma grand-mère entre le fromage et le dessert. Un mois après, j’étais dans un des trois camions en route pour Novi Sad en Serbie pour la création de « Géopolis ». 

 

 

 

 

 


Katell Lebreton
, comédienne, co-fondatrice, née en 1972.
Je me souviens comme si c’était hier.
En 1999, le jour où nous avons choisi le nom de la compagnie.
C’était dans l’Ain, chez Laurent. Ce qui nous a plus dans le mot Pudding c’est la définition du gâteau : énergique, indigeste et cuit sans couvercle.

Ce jour-là le Pudding Théâtre est né.

Un grand moment dans ma live.

 

 

 

Samuel Guet, comédien, musicien, technicien, né en 1971.
2004, Benoît me branche : Le Pudding Théâtre a besoin de monde pour une
« Guinguette » à Chalon dans la Rue, pas vraiment un spectacle mais surtout 3 jours de
fêtes en l’honneur de François.
Mémorable !

Parallèlement la compagnie cherchait un gars polyvalent genre bricoleur, comédien,
musicien, sondier, cuistot, garagiste, barman, sérieux, intelligent et « rock’n roll », j’avais
exactement le profil du poste.
J’aimais bien cette compagnie un peu punk et frimeuse, j’étais libre, j’ai pris ma guitare
j’y suis allé et on s’est pas lâché.

 

Ulysse Bosshard, comédien, né en 1991.
Ayant grandi dans la zone d’influence du Pudding, c’est le premier spectacle dont je me souvienne. Un crash test en voiture avec Lady D et une tragédie grecque trash.

Mai 2016. Je suis comédien tout frais. J’ai 24 ans.

Cette fois, je suis de l’autre coté. Je joue avec eux, Géopolis à Aurillac.

Le spectacle est bondé sur un petit espace.

Les gens sont à fond, nous aussi et il faut qu’on arrive à les faire se déplacer, à nous déplacer dedans sans perdre de pression.

                                                                                    Whaou, la sensation de berger dans la foule et avec cette énergie, c’est inoubliable.

 

 

 

Éric Prévost, comédien, né en 1963.
Cela fait des années que je connais le Pudding. J’avais déjà travaillé avec eux à quelques reprises par le passé. Si je ne me trompe pas je suis le dernier arrivé en date.

En 2018, j’ai repris le rôle Lario sur Géopolis. Je suis très fier et très heureux de faire partie de l’équipe, longue vie au Pudding Théâtre.

 

 

 

 

Daniel Ratte, comédien, né en 1970.

En 2003, nous avions joué, mon premier spectacle avec le Pudding-T, Class’service, pour une fête de la Saint-Jean dans le Haut Jura. Ce soir-là, notre dernière intervention fut de monter sur la scène.

Christophe avait préparé un petit texte à lire au micro, sur la lutte des intermittents. Ça n’a pas été pas au goût du public, alors quand on a enfilé notre sac poubelle sur la tête et puis tirer vers le haut la petite ficelle
rouge du sac comme si nous étions pendus, là, il y eu un vrai impact sur le public.

C’était bien cette image. On a entendu des gens nous gueuler dessus, certains se sont plaints et les organisateurs nous on dit que nous étions trash et que parler des intermittents précaires à leur fête était inconvenant et peu professionnel.

Moi, je trouvais pas. Sinon le  reste de la soirée s’était bien passé.

 

 

 

Benjamin Dreyfus, technicien-constructeur, né en 1988.
En 2007. Je croise pour la première fois le Pudding sur le spectacle « Cueilleurs de Vent » au Réveillon des Boulons de Montbéliard.

C’est en 2017 que j’intègre l’équipe sur une résidence à La Rochelle pour le spectacle « Géopolis ». 

Suivirent des dates, plein de bons moments, quelques soudures et pas mal de kilomètres en camion. 

 

 

 

Clovis Chatelain, concepteur et constructeur, né en 1978.
J’ai commencé avec le Pudding en 2001 sur l’Institutopie je crois. Je suis l’homme le
moins connecté du Pudding et c’est pas simple pour le boulot.

 

 

 

 

 

 

Quentin Lanoé, technicien-constructeur, né en 1978.

2017 : Ma première rencontre boulot avec le Pudding:
Je suis arrivé pendant une répétition du nouveau spectacle. Je savais pas grand chose.
Après le repas, j’en savais encore moins, tout était embrouillé.

J’ai passé l’après-midi sous un camion à réparer le clignotant, je les écoutais répéter de par-dessous le camion.
Et à la fin de la réparation, j’en savais beaucoup plus.

 

 

Benoît Favereaux, créateur son, né en 1970.
En 1999, 2 ou 3 jours avant la première de « ZAP » , j’ai fait une maquette « vite-fait »  d’une
bande-son, qui a été utilisée plusieurs années sans retouche. Depuis, les maquettes sont
(parfois) plus élaborées et je me plais à ambiancer différentes créations et autres événements du Pudding.

 

 

 

 

Lucile Chesnais, chargée de production et développement, née en 1989.

Octobre 2014 : Je m’auto-propose pour faire un service civique au sein de la compagnie car ma seule motivation est de travailler avec le Pudding Théâtre et je suis prête à faire toutes sortes de tâches !! Cela tombe à pic ils sont en pleine réflexion pour agiter leur territoire avec un projet qui va devenir une magnifique aventure : Le Cabaret Des
Locales.

C’est parti pour les accompagner et coordonner ce projet qui va se promener dans plus de 7 villages et qui va me marquer à vie dans l’échange entre les histoires locales, l’improvisation et l’inventivité artistique formidable, un mélange des populations où l’émotion de partager ces aventures a toujours été forte!

En parallèle, ils m’emmènent dans les festivals d’arts de rue où ils diffusent leur
spectacle ALAMBIC, j’approfondis mon réseau et ma connaissance des arts de la rue et
commence à mettre un pied dans la diffusion et la production de spectacles de rue qui
devient une partie de mon métier. Depuis je n’ai quasi plus quitté la compagnie.

 

 

Sylvie Faivre, dramaturge, née en 1969.
1999, Avec Christof, on teste la rue depuis déjà quelques années.

On veut qu’elle soit notre terrain de jeu professionnel. On veut une Cie.

Cette année-là, le Pudding naît.

Cette année-là, la hache fait son apparition emblématique dans la Cie.

Cette année-là, on ne sait pas encore que le Pudding va devenir notre aventure de vie !

 

 

 

 

 

Christophe Chatelain, metteur-en-scène, né en 1969.