RACONTER PAR LE REGARD DES SCIENTIFIQUES

Extrait du rendu de fouilles (description du carré de fouille)

Au fond du trou, elles sont deux,
Les appuis sur le corps, courbé, tordu, penché
Pinceau, spatule, petite pelle en bouteille plastique, prisme, niveau à bulles, disco plateau, inclinomètre, tachéométre…
Carré C49, 50 cm sur 50 cm qui s’ouvre sur un univers passé, ancien, très ancien.
L’œil aiguisé comme une lame de silex fraîchement taillée, scrute le carré de fouilles.
Carré C49, moins 50000 ans.
Gratte, spatule, précis.
Brosse, pinceau, délicat.
Ramasse, pelle plastique bouteille, verse seau.
Soulève objet, prisme en place.
« Silex en C49a »
Objet dans disco plateau
« Vidange », « vidange »
Coupe verticale des fouilles, des milliers d’années devant les yeux, vertigineux, moins 10, 20, 20, 60 000 ans.
Sur le bord du trou, un corps les mains sur les hanches, responsable d’opération.
Ses yeux brillent d’un éclat intense nourrit d’un imaginaire secret ?
Hypothèse, on ne saura jamais…
Le disco plateau sort du trou rempli de silex, d’os, de fragments de calcaire, de quartz…

Extrait du rendu de fouilles (interview des chercheurs) :

Si j’écoute les scientifiques,
Si je prête l’oreille aux Sachants,
Si je vous interroge, vous, la communauté préhistorienne,
Ici il y a moins 50 000 ans ?
Tu vois quoi, toi ?
T’entends quoi, toi ?

 

Ici,
Il y a des arbres mais pas à profusion,
La rivière n’est pas très loin.
Le bruit des oiseaux, le bruit de l’herbe, le bruit des pas dans l’herbe
Un bruit de fond vivant
Le son de la nature
Il fait froid, pas glacial, mais froid

 

Un abri profond
Un centre d’habitation, un foyer
Un groupe d’humains assez tranquille, ils reviennent de la rivière,
Ils ont ramené des silex

 

Dans un coin
Du feu.
De la fumée
Les craquements du feu
Un endroit pour manger

 

Les gens sont par petits groupes, tranquilles
Toutes générations confondues
Ils sont habillés
Ils sont posés, ils prennent le temps
C’est banal pour eux d’être là

 

Des couleurs, des plumes, des fleurs, des plantes, des feuilles

 

Des activités domestiques
Des outils, il y a des outils.
Tchac tchac tchac, les bruits de la taille des silex
Frout frout frout, le travail du bois sur la peau
Ils mâchent des plantes
Ils mâchouillent des tendons pour fabriquer des liens
Ils se transmettent leur savoir-faire, s’éduquent
Ils ont un rapport à la matière particulier,
Pas de propriété
S’ils chassent le renne ils voient l’individu renne,
Pas le rôti qui cuit

 

Des enfants qui jouent à cache-cache, qui grimpent sur la roche

 

Jour, il fait jour
La nuit il y a les prédateurs, des grosses bestioles, des lions des cavernes
Jour, il fait jour
Il y a beaucoup de silence                                                           
Ils parlent
Je n’imagine pas qu’ils ne puissent pas parler
Ce qu’ils font est complexe, ils parlent entre eux

 

Se racontent des histoires
J’aimerai imaginer des chants
Ils chantent,
Peut-être qu’ils jouent de la musique
Quelqu’un dans un coin tape sur un silex
Cherche le son qui résonne,
Ça sonne bien, c’est beau

 

Les préhistoriens ça rigole pas
Ici, y’a pas des rires
Ici, ça rigole